La signature électronique en Europe : les enjeux et les perspectives

Publié le : 04 juillet 20224 mins de lecture

Réputée par son efficacité et sa praticité, la signature électronique est devenue un élément incontournable dans le monde de la digitalisation. De nombreuses entreprises européennes l’utilisent pour faciliter leurs échanges numériques. Découvrez quels sont les enjeux et les perspectives de la signature électronique en Europe.

Quels sont les niveaux de signature électronique selon la réglementation européenne ?

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la signature électronique en Europe est assurée par l’eIDAS qui signifie « electronic identification and trust services » ou « identification électronique et services de confiance ». Plus concrètement, cette entité protège tous les pays européens qui usent la signature électronique afin qu’ils puissent échanger en toute sécurité et en toute légalité dans un cadre juridique. Selon la réglementation européenne, il existe en principe trois niveaux de signature électronique : la signature simple, la signature avancée et la signature qualifiée. Bien évidemment, chaque niveau correspond à une utilité précise et son mode de fonctionnement varie selon le type de la signature.

Quels sont les enjeux de la signature électronique en Europe ?

Tout comme la signature manuscrite, la signature électronique dispose d’une valeur légale bien homologuée par la loi. En effet, elle peut parfaitement valider l’intégrité d’un document numérique et elle peut également identifier l’auteur. Sur ce, elle peut garantir l’authentification de n’importe quel document électronique. Par-dessus tout, elle est dotée d’une rapidité pour faciliter toutes échanges numériques en un temps de record. En outre, elle est difficile à pirater grâce au système cryptographique asymétrique qui la maintient, c’est-à-dire elle est liée à un procédé de disposition de chiffrage et de déchiffrage à travers deux mots de passe différents et indépendants. C’est pourquoi il est quasiment impossible de la marauder.

Quelles peuvent être les perspectives de la signature électronique en Europe ?

En se basant sur le règlement de l’Union européenne No 910/2014 dans le cadre d’une identification électronique ainsi que des services de confiance pour les échanges électroniques, la signature électronique est entièrement légale. En effet, même dans les années à venir, il est presque sûr que cette perspective ne changera en aucun cas. De plus, les autorités européennes encouragent ses sujets à adopter cette stratégie vue l’expansion du travail en ligne depuis l’apparition de la pandémie du covid 19. C’est pourquoi plusieurs entreprises européennes adoptent cette nouvelle forme numérique qui les aide à la fois à accélérer leurs tâches administratives et à faciliter la gestion de leur quotidien. Si toutefois, vous ne savez pas où commencer avec cette nouvelle ingéniosité, confiez vos échanges à des plateformes de renom qui sont actuellement en bon nombre sur la toile.

Plan du site